Qu'est ce que la rééducation périnéale ?

du Lundi au Vendredi
de 9h-12h / 14h-18h
(Vendredi : 17h)
09 72 35 79 80 prix d’un appel local

Comprendre la rééducation périnéale

En tant que muscle, le périnée se doit d'être tonique pour garantir le contrôle des fonctions urinaires et digestives.

Or, il peut arriver qu’il se relâche pour différentes raisons (grossesse, ménopause, sport intense à impact au sol, l'âge, etc..) entraînant quelques petites pertes d'urines à l'effort voire une incontinence urinaire ou fécale, des douleurs pelviennes, une pesanteur, une perte de sensibilité vaginale, pets vaginaux, voire même prolapsus (descente d'organes).

Comme le périnée n'est pas en mesure de se rétablir seul, il faut l'aider et le solliciter, cette fois-ci de manière non agressive, en reproduisant consciencieusement et régulièrement les mouvements de contraction périnéale qui l’animent habituellement, le but étant que le réflexe du périnée revienne.

Là est tout l’enjeu de la rééducation périnéale qui, pour atteindre son objectif, dispose d’un large éventail de techniques, simples et parfaitement indolores, susceptibles de convenir à tous les publics.    

SOMMAIRE :  

 Quand la rééducation périnéale doit-elle être menée ?

 Comment rééduquer le périnée ?

 Rééduquer son périnée à la maison

Quand la rééducation périnéale doit-elle être menée ?

Les dysfonctionnements du périnée étant principalement occasionnés par les grands bouleversements hormonaux et les fortes pressions que le muscle peut être amené à subir, volontairement ou involontairement, on peut d’emblée isoler quelques moments clés dans la vie d’une femme qui présentent des risques élevés et prédisposent les personnes concernées à suivre une rééducation adaptée, que ce soit à titre curatif ou bien préventif.

La préparation à la grossesse

Grossesse et PérinéeLa première vraie grande épreuve qui attend le périnée féminin reste sans nul doute celle de la grossesse. En effet, entre la pression de l’utérus et le poids du fœtus qui appuie sur le bas-ventre, le plancher pelvien est extrêmement malmené, d’où les constantes envies d’aller aux toilettes, et les inévitables fuites urinaires.

Et s’il est impossible de lutter contre cet état de fait, parfaitement normal, on peut néanmoins tenter d’en atténuer les conséquences et surtout permettre au périnée de ne pas se relâcher complètement afin de garder un minimum de souplesse pour pouvoir passer un peu plus sereinement le cap de l’accouchement, lui aussi très traumatisant.

Ainsi, il est possible de réaliser quelques exercices basés sur la méthode Pilates, réputée pour faire travailler les muscles tout en douceur. Par ailleurs, à partir du 8ème mois, il est aussi envisageable de pratiquer des massages du périnée relaxants, en utilisant des huiles adaptées pour assouplir et préparer le périnée au passage du bébé.

L'après accouchement ou Post-partum

Rééducation périnéale post accouchementAprès 9 mois de sollicitations constantes qui l’ont plus ou moins affaibli, le périnée est brutalement soumis à une nouvelle épreuve qui ne va pas le laisser indemne.

L’accouchement par voie basse va en effet distendre de nouveau les tissus, surtout si le bébé est gros, ou le travail difficile, avec recours aux forceps et à l'épisiotomie.

Quant à celles qui penseraient qu’accoucher par césarienne prémunit d’éventuelles complications, elles auraient tort, car la faiblesse est malgré tout présente. C’est d’ailleurs pour cela que 6 à 8 semaines après la naissance de bébé, la visite post-natale prévoit, entre autres, un examen systématique du périnée afin de mettre éventuellement en place une rééducation périnéale.

Douleurs périnéales, Vaginisme, Vulvodynie, atrophie vaginale

Douleurs périnéalesSi généralement, les troubles liés à un périnée instable sont plus volontiers gênants que douloureux, il existe cependant des cas où la souffrance n’est pas absente comme les douleurs périnéales. De même, c'est le cas lorsque les femmes sont atteintes de vaginisme ou de vulvodynie, des maladies dont les conséquences sur l'activité sexuelle sont souvent dramatiques. Ces maladies se traduisent soit par un blocage de la pénétration, des élancements, des douleurs pelviennes ou des démangeaisons.

Là encore, la rééducation périnéale a toute son utilité puisqu'elle va pouvoir relaxer le périnée et soulager les douleurs.

Pour en savoir plus : 

La Ménopause

Ménopause et santé périnéaleEntre 50 et 60 ans, nombre de femmes redoutent les fuites urinaires et la baisse de leur plaisir sexuel, car la "débâcle" des hormones est en route, et notamment celle des œstrogènes, qui ont une incidence directe sur la tonicité du périnée.

Cependant, avec une bonne rééducation d'entretien et préventive, il est tout à fait envisageable de modérer ces désagréments.

Les autres situations à risque pour le périnée

Le sport et le périnéeLe port régulier de charges lourdes et le surpoids peuvent engendrer une incontinence d'effort à plus ou moins long terme, tout comme la pratique intensive de certains sports, tels que la gymnastique, l'athlétisme, le basket, le cyclisme ou encore l'équitation.

Or, le fait de mener une rééducation périnéale en parallèle peut facilement rétablir l'équilibre.

Comment rééduquer le périnée ?

Parmi les avantages notables de la rééducation périnéale, on peut citer le fait qu'elle est très facile à mettre en place, nécessite peu de matériel et s'effectue aussi bien chez un professionnel de santé qu'à domicile.

Auprès d’un kinésithérapeute ou d’une sage-femme

Sage FemmeLorsque l'on est amené à pratiquer une rééducation périnéale chez un kinésithérapeute ou une sage-femme, c'est généralement sur la recommandation de son médecin ou de son gynécologue, lequel a jugé opportun d'intervenir car les dysfonctionnements sont déjà bien établis.

Il existe plusieurs méthodes :

Généralement, c'est la technique de l'électrostimulation avec sonde vaginale qui est employée. C'est un appareil qui envoie de petites stimulations dans les nerfs présents dans les muscles du plancher pelvien, ceci afin de les renforcer dite de façon passive.

La stimulation peut etre aussi couplée ou non avec une autre méthode plus active : la méthode du biofeedback.

La patiente va apprendre, par une prise de conscience de son périnée, à le contracter et à retenir la contraction qui va se mesurer par un appareil de biofeedback ainsi, au fur et à mesure les muscles du périnée vont se renforcer.

Mais il peut y avoir également une approche différente : méthode manuelle avec les doigts, selon la sensibilité de chacune.

Cette fois au lieu que la patiente soit reliée à une machine qui capte la force de son périnée, c'est la sage-femme ou le kinésithérapeute, qui sentira quels sont les muscles qui sont davantage affaiblis et qui ressentira manuellement les contractions du périnée.

Enfin, quelle que soit la méthode utilisée, à partir du moment où il y a une prescription médicale, les séances sont entièrement prises en charge par l'Assurance Maladie, ce qui devrait être une motivation supplémentaire pour ne pas s'en priver.

A la maison

Rééducation du périnée à la maisonParfois pour poursuivre la rééducation faite en cabinet ou en complément des séances chez le kinésithérapeute, certaines femmes choisissent de faire travailler leur périnée seule à la maison.

Il existe de multiples accessoires de différents niveaux permettant le travail et le contrôle des muscles pelviens : 

Certaines choisiront de renforcer, tonifier ou entrenir les muscles du périnée avec des accessoires dits "de première intention" : boules de geisha, cônes vaginaux, ou des appareils pour faire des exercices de contraction du périnée ou autres accessoires de gymnastiques périnéales. Ces produits sont aussi utilisés en complement des séances de rééducation en cabinet ou pour maintenir la tonicité du périnée.

Après avoir effectué plusieurs séances de rééducation périnéale chez leur kinésithérapeute ou leur sage-femme, ou par manque de temps, il est possible de faire une demande auprès de son médecin pour bénéficier d'une prescription pour un appareil d'électrostimulation périnéale. Vous trouverez ici toutes les infos sur la prise en charge par l'Assurance Maladie de l'acquisition d'un appareil d'electrostimulation périnéale.

Pour conclure, même s'il est possible de remuscler son périnée seule, il est vivement recommandé, au préalage ou régulièrement pour mesurer les évolutions, de consulter un professionnel de la santé intime (sage-femme, gynécologue, kinésithérapeute spécialisé en urologie). Chaque corps étant unique, ils pourront vous conseiller par rapport à votre cas, évaluer la force de votre périnée, etc.

Rééduquer son périnée à la maison

C'est une alternative intéressante, surtout lorsque l'on sait à quel point les problèmes liés à nos zones intimes sont encore tabous. Pour ce faire, de nombreux accessoires très efficaces et parfaitement sûrs sont désormais disponibles à la vente.

Quels sont les différents accessoires de rééducation ?

Parmi les plus utilisés, notamment en complément d’une rééducation chez un professionnel, on peut citer les électrostimulateurs reliés à une sonde vaginale.

Viennent ensuite les appareils de biofeedback ou permettant de réaliser des exercices périnéaux, ou encore les dilatateurs vaginaux, notamment en cas de vaginisme ou vulvodynie. Puis, dans une optique un peu plus ludique et légère, mais néanmoins efficace, les cônes vaginaux, les boules de geisha, ainsi que tous les accessoires de la méthode Pilates, comme les ballons Swissball ou le cercle Pilates, sont parfaits pour l’entretien.

Les boules de Geisha (ou Smartballs) ainsi que les cônes vaginaux offrent aussi de bons résultats pour votre rééducation.

La prise en charge par l’Assurance Maladie

Certains accessoires utilisables à domicile peuvent être remboursés, comme les sondes vaginales et les électrostimulateurs.

Il suffit que la patiente dispose d’une ordonnance de son médecin et qu’elle s’adresse à un revendeur agréé, lequel fournira une feuille de soins à retourner à la Sécurité Sociale pour obtenir le remboursement.