Sexualité après l'accouchement ? Une reprise en douceur...

05 Mars 2014 | par PérinéeShop | Grossesse, Accouchement et Périnée

Parmi les grands changements qu'implique une naissance, celui qui concerne la vie intime du couple demeure délicat, dans la mesure où la nouvelle maman doit souvent faire face à une libido en berne. Parfaitement normale, cette phase n'est pas vouée à durer, à condition toutefois de s'attaquer rapidement aux blocages, tant physiques que psychologiques, qui empêchent les conjoints de renouer d'emblée avec une sexualité épanouie. Et si la patience est souvent de mise, il est aussi recommandé de se tourner vers des personnes connaissant bien les problématiques féminines d'après grossesse, comme les sages-femmes dont l'aide est toujours salutaire.

L'arrivée de bébé marque un tournant dans la vie d'une femme et de son couple : l'amante est devenue mère et il n'est pas évident au début de concilier les deux. D'autant qu'il faut aussi composer avec les éventuelles complications de l'accouchement (épisiotomie, forceps, césarienne), parfois sources de douleurs, qui n'aident pas vraiment les intéressées à se sentir désirables. Par ailleurs, quelques jours après la naissance, il n'est pas rare que survienne le baby blues, peu propice aux rapprochements intimes, surtout lorsqu'ils perdurent et se compliquent d'une dépression postpartum. Pour toutes ces raisons, on estime qu'un couple venant d'avoir un enfant attend environ 6 semaines avant de reprendre une activité sexuelle satisfaisante. C'est visiblement le temps minimum qu'il faut à une femme pour se rétablir physiquement et reprendre confiance en elle.

Cependant, cette abstinence d'un mois et demi n'est qu'une moyenne qu'il convient de nuancer en précisant que si la plupart des couples renouent au cours de cette période avec une vie intime, celle-ci ne se traduit pas forcément par le retour immédiat des rapports sexuels vaginaux. En effet, elle se limite généralement à des caresses, sans pénétration. Ainsi, il faut parfois compter jusqu'à 8 ou 12 semaines, voire 6 mois, avant de retrouver une sexualité normale. Tout dépend en fait du type d'accouchement et des traumatismes qu'il a ou non engendrés (déchirements, cicatrisation lente, fuites urinaires, etc.). L'âge des partenaires est aussi un facteur, les plus jeunes (18-24 ans) ayant tendance à reprendre plus tôt que les 30-34 ans.

Au final, il n'y a pas vraiment de règle, chaque couple devant simplement trouver le bon moment pour se retrouver intimement. Le principal, si on ne se sent pas prête, est de ne surtout pas culpabiliser et d'en parler, à son conjoint, mais également aux professionnels de santé qui assurent le suivi postnatal, comme les sages-femmes dont les paroles toujours pleines de douceur et de bon sens aident beaucoup à dédramatiser la situation.

Et si le problème est directement lié à une faiblesse du plancher pelvien, ce qui est fréquemment le cas, elles peuvent également intervenir dans le cadre d'une rééducation périnéale adaptée.

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre email
Veuillez saisir un message