L’électrothérapie en rééducation périnéale

29 Juillet 2016 | par PérinéeShop | Accessoires rééducation du périnée, Electrostimulation périnéale, Rééducation périnéale

L’électrothérapie en rééducation périnéale

Il faut rompre un tabou : hormis les contre-indications que nous évoquerons ultérieurement, l’électrostimulation du périnée pratiquée par un professionnel compétent n’a jamais eu la moindre action négative sur le plancher pelvien, bien au contraire.

Le principe de  l’électrostimulation en rééducation périnéale 

L’électrostimulation consiste à utiliser un courant électrique NON DOULOUREUX pour obtenir une réponse ciblée sur la zone traitée. C’est une technique très utilisée par les kinésithérapeutes depuis plus de  60 ans, sur la plupart des muscles de l’organisme et qui a pu montrer son efficacité.

Les intérêts de l’électrostimulation en rééducation périnéale 

Les intérêts de l’électrostimulation sont multiples en périnéologie et dépendent des pathologies et des courants utilisés :

Exito-moteurs

Ils permettent :

  • De mieux nourrir le muscle par un apport de sang accru à chaque contraction (c’est pour cela qu’un muscle chauffe lors d’un effort prolongé, le débit de sang étant multiplié par 16).
  • De « réveiller » le muscle du périnée ou d’entretenir ses possibilités de contraction.
  • De corticaliser le plancher pelvien c'est-à-dire de pouvoir localiser avec précision ce muscle souvent inconnu et de comprendre comment le faire travailler de façon isolée.

Cette action va être utilisée pour apprendre à une femme (ou un homme) à localiser et contracter le périnée ainsi que pour renforcer les sphincters « urinaires ».

Inhibiteur vésical

Cela permet dans les cas « d’urgenturies » c'est-à-dire d’envies fréquentes plus ou moins contrôlables et justifiées, de diminuer la contraction du détrusor (muscle de la vessie) afin qu’il ne se contracte que lors d’un remplissage suffisant.

Une femme buvant 1,5 litre par jour, devrait aller au toilette pour uriner +/- 5 fois sur cette même durée.

Antalgique

Cela permet de calmer les douleurs ou zones hypersensibles au niveau vulvaire et vaginale (cicatrice d’épisiotomie, de déchirure périnéale ou de micro déchirures de la muqueuse vaginale lors de l’accouchement) mais aussi suite à un traumatisme.

Ces différentes applications vous montrent l’importance en début de rééducation d’un bilan et examen clinique très précis de la part du périnéologue avant de commencer toute rééducation périnéale.

L’électrostimulation en rééducation périnéale : le mode d’emploi

Il  existe des précautions d’emplois et des contre-indications à l’électrostimulation dans le cadre de la rééducation du périnée. Voici le mode d’emploi :

L’électrostimulation en rééducation périnéale : les contre-indications :

Les contres indications à l’électrostimulation dans le cadre de la rééducation périnéale sont les suivantes :

  • Le port d’un stimulateur cardiaque
  • La grossesse
  • La présence ou suspicion d’une mycose ou infection localisée dans le petit bassin
  • La non adhésion de la patiente

L’électrostimulation en rééducation périnéale : pourquoi y recourir :

Il existe également des protocoles de stimulations à domicile nécessitant l’acquisition d’un stimulateur portable , remboursé par la Sécurité Sociale  sur prescription, tout particulièrement en cas :

  • D’insuffisance sphinctérienne prouvée par un Bilan Uro-dynamique
  • D’urgenturie récidivante
  • D’hypertonie vésicale de la femme âgée

L’électrostimulation en rééducation périnéale : les autres techniques

Cependant, l’électrostimulation n’est pas une fin en soi et ne serait être l’unique technique pour une rééducation périnéale. D’autres techniques comme le Biofeedback, le travail manuel, la rééducation comportementale, l’aide de dispositif et la gymnastique abdominale non génératrice de pression sont indispensables pour une rééducation stable dans le temps.

Ces différentes techniques sont ou seront exposées sur ce blog.

2 Commentairess

par Annick D., Le 12/02/2017 à 14h04

je voudrais savoir si il y a une moyenne souhaitable d'intensité de la stimulation.
Est-il préférable d'avoir une intensité élevée ou le contraire ? Merci

Bonjour,

Plusieurs facteurs interviennent dans le ressenti des stimulations.

L'intensité peut être variable suivant la sensibilité de chacun.

Suivant les appareils, cela est aussi très variable, par exemple, pour I'ItouchSure il est souvent nécessaire de monter assez haut l'intensité pour ressentir le stimulation et pour le Neurotrac Pelvitone beaucoup moins.

Un autre facteur est aussi à prendre en compte, si la rééducation périnéale est à son tout début ou s'il y a une légère béance vaginale les muqueuses vaginales ont plus de mal à être toutes en contact avec les électrodes de la sonde et dans ce cas, au début l'intensité est souvent augmentée pour ressentir quelque chose, et au fil des séances elle est diminuée.

Mais attention il est primordial que ces stimulations restent confortables. C'est donc le patient lui même qui saura estimer son seuil de confort.

par zoe, Le 8/05/2018 à 18h26

Bonjour,
Quel appareil est recommandé ou spécifique à la sonde periform, pour des séances à domicile?

Merci

Bonjour, la sonde périform ayant une connexion type fiches Banane, il est possible de la relier à tous les types d'appareils d'électrothérapie périnéale, conventionnés par l'Assurance Maladie, que nous proposons sur PérinéeShop.

Cordialement,

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre email
Veuillez saisir un message

Retrouvez dans la boutique