PérinéeShop est élu premier dans la catégorie Paramédical au palmarès des meilleurs sites ecommerce

Après l'accouchement : l'importance des séances de rééducation périnéale chez la sage-femme et le kiné

20 Septembre 2013 | par Périnée Shop | Grossesse, accouchement et périnée

Rééduquer son périnée après l'accouchementSans gravité et parfaitement normale après une grossesse, l'incontinence urinaire n'en reste pas moins mal vécue par les jeunes mamans. Ces dernières peuvent être amenées à perdre confiance en elles, ce qui est particulièrement dommageable à ce moment précis de leur vie et à plus forte raison si elles souffrent en parallèle de baby blues. Heureusement, la rééducation périnéale s'avère très efficace pour pallier à ce désagrément. C'est d'ailleurs pour cela que la plupart des gynécologues la prescrivent à l'occasion de la visite post-natale, programmée 6 semaines après l'accouchement. Soulignons que pour être réellement profitable, elle doit être faite très sérieusement.

Une rééducation à mener avec des professionnels 

Cette rééducation s'effectue donc en priorité auprès d'un professionnel de santé (kinésithérapeute ou sage-femme) car il est le plus à même d'évaluer l'atteinte du périnée et de montrer les bons gestes pour le remuscler.

Selon les besoins et les prédispositions de chaque patiente, il optera pour une technique manuelle ou préférera une approche avec un dispositif, comme celles du biofeedback et de l'électrostimulation qui utilisent toutes deux une sonde vaginale. Des exercices de Kegel et de gymnastique périnéale, issus de la méthode Pilates, peuvent également faire partie du protocole.

Généralement, la prescription comprend au minimum 10 séances, remboursées par la Sécurité Sociale, qui se déroulent sur une petite demi-heure, à raison de 2 ou 3 fois par semaine, au cours desquelles la patiente réapprend à contrôler volontairement son périnée. Quand la technique est bien maîtrisée, il est parfaitement possible de poursuivre ou de compléter la rééducation chez soi.

Des symptômes qui peuvent apparaître bien plus tard

Enfin, pour celles qui jugeraient la démarche inutile, sous prétexte qu'elles ne souffrent pas ou peu d'incontinence, ou qu'elles ont accouché par césarienne - a priori moins traumatisante pour le plancher pelvien - il est utile de préciser que les symptômes peuvent apparaître après plusieurs années et prendre alors des formes beaucoup plus sévères, comme des prolapsus (ou descentes d'organes).

Dès lors, la rééducation devient obligatoire, beaucoup plus longue et peut-être moins efficace. Le recours à la chirurgie sera parfois la seule alternative. Par conséquent, autant prendre en charge le problème le plus tôt possible afin de prévenir les complications. De plus, un périnée tonique contribue à une sexualité plus épanouie, petit bénéfice qui n'est pas à négliger lorsque l'on manque de motivation...

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre adresse mail
Veuillez saisir un message