Périnée : comment le protéger, le préserver ?

07 Décembre 2015 | par Catherine, sage-femme | Le périnée, Les conseils de Catherine, Sage-femme

Périnée : comment le protéger, le préserver ?

Préserver son périnéeDans notre quotidien, il est important de penser à préserver et protéger son périnée pour éviter les petites fuites urinaires, les gaz vaginaux ou les pesanteurs pelviennes, et plus grâvement une descente d'organe.

Catherine, notre sage femme conseil, vous propose aujourd'hui ses conseils pour penser à contracter notre périnée pour le préserver chaque jour avec des petits trucs tout simples.

Découvrez les vite !

Ce périnée, notre « fondement » comme disent les anciens, est bien maltraité au cours de notre vie.

Il va subir, et ce de part sa localisation, de nombreuses pressions liées principalement à notre position debout. En effet, il constitue la base et le plancher du tronc.

Le périnée de la femme

Le plancher pelvien doit supporter le poids des organes, parfois le surpoids, et les modifications hormonales liées à la vie génitale, voire la sédentarité, l’hygiène de vie... entraînent durant certaines périodes (règles, grossesse, ménopause, constipation...) un relâchement des tissus qui le rend donc ce périnée moins tonique.

Il faut REAGIR et chouchouter ce périnée qui nous SUPPORTE....avant que ce soit nous qui devions supporter un périnée déficient....

Alors comment protéger son périnée ?

Préserver son périnée va passer par une bonne hygiène de vie :

  • Tout d’abord bien gérer son alimentation pour éviter prise de poids excessive et les problèmes de constipation.

  • Apprendre à aller correctement à la selle en adoptant une bonne position et en évitant les poussées excessives vers le bas, comme je l’ai expliqué dans un précèdent article appelé : la constipation : comment l’éviter ou y remédier ?

  • Adopter une bonne posture au quotidien : Il est important de se tenir régulièrement dos droit et lors d'un port de charges, fléchir ses jambes ménage à la fois son dos et son périnée.

  • Durant les efforts ou les risques de pression vers la bas : toux, rire, éternuement, port de charge, je pense à expirer (souffler) pour refermer mon périnée. En effet, j'utilise à ce moment là mes abdominaux, ce qui entraîne une poussée vers le bas , il faut donc « refermer » son périnée en expirant pour avoir une base solide.

  • Vous pourrez retrouver d’ailleurs 5 exercices pour le périnée et pour apprendre à contrôler son périnée dans un article de septembre dernier.

  • Apprendre à basculer son bassin vers l’arrière (posture primordiale pendant la grossesse...) pour éviter d'avoir le dos cambré (le pubis vient donc vers l'avant).

  • Ne pas se retenir trop longtemps d'uriner pour ne pas distendre la vessie: outre le risque d'infection urinaire, cela entraîne aussi une pression vers le bas. Je vois trop souvent des femmes qui ne vont uriner que 2 ou 3 fois par jour...

  • Entretenir son périnée : prendre quelques minutes tous les jours pour faire quelques exercices. Cela doit faire partie de votre quotidien. La difficulté n'est pas de faire les exercices mais d'y penser, alors donner vous des repères. N'hésitez pas à consulter l'article sur les exercices pour le périnée à effectuer.

  • Avoir une activité physique régulière : cela peut aller de la gym douce (yoga, Pilates...) à un sport très intense, en adaptant les mouvements. 

  • Par exemple on évite les exercices jambes tendues qui, en faisant travailler les abdominaux grands droits, entraînement une poussée vers le vas. Travailler plutôt jambes pliées (pédalages...) qui vont faire travailler les abdominaux transverses et protéger dos et périnée. 


Je vous souhaite à tous et à toutes un périnée tonique et fonctionnel...et prenez soin de vous.

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre email
Veuillez saisir un message

Retrouvez dans la boutique