La Boutique du périnée et de la rééducation périnéale
09 72 35 79 80 prix d’un appel local du Lundi au Vendredi de 9h-12h / 14h-18h (Vendredi : 17h)

Lundi 16 Décembre 2013 à 16h39

Muscler son périnée seule : une bonne idée ?

Par PérinéeShop | dans Rééducation périnéale Ce billet a suscité : 1 commentaire | Mots-clés : stop pipi, continence, fuites urinaires

Éléments incontournables de notre bien-être, puisqu'ils assurent, entre autres, notre continence à tous, les muscles du périnée méritent d'être entretenus pour éviter qu'ils ne se relâchent et n'engendrent de fâcheux désagréments, comme des fuites urinaires. Pour ce faire, rien de bien compliqué, d'autant plus qu'il existe plusieurs méthodes simples et la plupart du temps efficaces, que l'on peut même mettre en pratique seul, moyennant quelques précautions.

Parce que nous sommes toutes différentes...

Tout d'abord, il convient de déterminer quelle est la situation : s'agit-il d'une urgence ? Auquel cas une intervention franche et rapide est nécessaire. Ou bien sommes-nous plutôt dans un contexte de prévention qui peut se satisfaire d'une rééducation périnéale plus douce et sur le long terme ?

Le kiné et la sage-femme : des référants incontournables

Dans la première hypothèse, celle de l'urgence, les signes de dysfonctionnement sont notables (fuites urinaires, douleurs pelviennes, prolapsus, etc.). Après avoir consulté un médecin afin d'évaluer le degré d'atteinte, une rééducation périnéale avec sonde est souvent prescrite. On distingue la méthode de l'électrostimulation ou encore celle du biofeedback.

Si toutes deux nécessitent un minimum de formation, laquelle s'acquiert auprès d'un kinésithérapeute ou d'une sage-femme, dès que les gestes sont bien maîtrisés, il devient possible de mener soi-même sa rééducation, à domicile. On peut d'ailleurs se procurer le matériel nécessaire chez des revendeurs spécialisés, lesquels assurent également un suivi personnalisé.

Privilégier une action préventive

Dans la seconde hypothèse, celle de l'action préventive qui vise à préserver un bon plancher pelvien, plusieurs possibilités s'offrent aux intéressés.

La technique du "stop pipi" est certainement l'une des plus répandues. Extrêmement simple, elle nécessite toutefois de ne pas être menée n'importe comment sous peine de donner lieu à des infections urinaires. Mieux vaut donc l'utiliser avec précaution.

Sinon, on peut plus sûrement avoir recours aux exercices de Kegel, inspirés de la méthode Pilates. S'adressant à la plupart des publics, même les plus âgés, ils permettent de renforcer les muscles de la paroi pelvienne de manière très douce. De leur côté, les boules de geisha sont un bon compromis pour celles qui souhaitent allier l'utile à l'agréable car, en plus de retonifier le périnée, elles procurent de plaisantes sensations qui font apprécier cette forme de rééducation.

A noter que ces techniques sont également recommandées dans le cadre d'une consolidation des acquis après ou pendant une rééducation périnéale à base d'électrostimulation ou de biofeedback.

Retrouvez dans la boutique :

Les commentaires :

  1. Mardi 17 Décembre 13 à 10h02, par sandrine

    c'est bien ça le souci: on fait les cours de rééduc et après on oublie que ça serait bien de continuer après !

Ajouter un commentaire (pas d'avis médical, merci de votre compréhension) :