La Boutique du périnée et de la rééducation périnéale

du Lundi au Vendredi
de 9h-12h / 14h-18h
(Vendredi : 17h)
09 72 35 79 80 prix d’un appel local

Lundi 14 Avril 2014 à 00h56

Périnée et sport : une prise de conscience nécessaire

Par Périnée Shop | dans Le périnée | Aucun commentaire pour le moment

Avec le retour des beaux jours, nous sommes nombreux et surtout nombreuses à vouloir nous remettre au sport, histoire d'être au top pour l'été. Et si cette envie de bouger est à saluer, car elle est un facteur essentiel de santé et de bien-être, il est toutefois utile de rappeler qu'il n'est pas nécessaire de viser la performance pour espérer en tirer le meilleur parti, sous peine de subir quelques déconvenues plutôt désagréables.

En effet, les efforts physiques menés avec excès peuvent engendrer certains désordres. Pour preuve, les athlètes de haut niveau, principalement féminines, qui pour beaucoup, souffrent très tôt d'incontinence urinaire et déplorent même des descentes d'organes, sans forcément avoir déjà eu un enfant. La raison : les pressions abdominales répétées, provoquées par les entraînements intensifs, sollicitant énormément les muscles du périnée. Ces derniers finissent par se distendre, jusqu'à ne plus pouvoir jouer leur rôle de soutien des organes du petit bassin (utérus, rectum et vessie).

Certes, il s'agit là de cas extrêmes, où l'activité physique est poussée à son paroxysme, cependant, il n'est pas rare de rencontrer les mêmes troubles chez les sportives plus modestes. Et là encore, il est question du périnée.

Le problème est lié au fait que cet ensemble de muscles constituant le plancher pelvien est mal connu du grand public, lequel n'a qu'une vague idée de sa localisation et n'a surtout pas conscience de sa vulnérabilité, ni de l'intérêt qu'il y a à le ménager. Si bien que la plupart des personnes qui pratiquent un sport, le font sans se soucier de cette petite partie de leur intimité qui, il faut bien le dire aussi, est encore souvent considérée comme taboue. Elles forcent ainsi sur les abdominaux, et sans le savoir, malmènent jour après jour leur périnée, jusqu’au moment où surviennent les premiers signes d'une incontinence d'effort...

Évidemment, il n'est pas question d'arrêter le sport, ce qui serait encore plus dommageable. La solution consiste tout simplement à faire régulièrement travailler son périnée, et à veiller à le verrouiller au moindre effort. Pour savoir comment s'y prendre, on peut consulter un kinésithérapeute spécialisé en rééducation périnéale, du moins au début, car ensuite, avec un peu de pratique, il est tout à fait possible de s'auto-rééduquer.

Quant à celles qui rencontreraient encore des difficultés pour mettre en pratique ces quelques règles, il existe aussi des ceintures de maintien destinées à soulager le plancher pelvien pendant l'effort.

Ajouter un commentaire :