PérinéeShop est élu premier dans la catégorie Paramédical au palmarès des meilleurs sites ecommerce

Périnée : les habitudes à éviter

27 Mai 2013 | par Périnée Shop | Le périnée

Périnée : les mauvaises habitudes à éviterSi faire du sport est vivement recommandé pour se maintenir en forme et avoir un moral au top, la démarche n'est pas forcément sans risque pour les muscles du périnée, particulièrement sensibles aux sollicitations. En effet, peu de disciplines ménagent la zone pelvienne. Au contraire, beaucoup la malmènent en lui faisant subir de fortes pressions, lesquelles provoquent inévitablement un relâchement des tissus, ce qui favorise la survenue de fuites urinaires dès lors que l'on tousse, rit, éternue… 

On parle alors d'incontinence d'effort. Et plus l'activité est brusque ou pratiquée de manière intensive, plus les risques de traumatismes sont élevés. 

Les conséquences du sport sur notre périnée

Parmi les sports incriminés, on peut citer tous ceux qui sollicitent les abdominaux, nécessitent de manipuler des charges lourdes ou supposent de sauter en multipliant les impacts violents sur le sol, comme par exemple la gymnastique, le fitness, l'haltérophilie, l'athlétisme, le basket, le volley, le handball, le tennis ou encore le jogging. Tous les publics sont concernés et même les plus jeunes. 

Protéger et préserver son périnée

Toutefois, il est possible de minimiser les désagréments, voire de les supprimer. Pour ce faire, il faut toujours avoir le réflexe de protéger son périnée et de l'entretenir.

Soigner sa posture

Ainsi, dans les efforts (sportifs ou non) qui impactent les abdominaux, il est important de lutter contre les mauvaises habitudes, qui nous poussent à mal nous tenir, en adoptant la bonne posture. Celle-ci consiste à contracter le périnée et creuser le ventre, tout en pliant légèrement les genoux et en basculant le bassin. 

Les bienfaits de la gymnastique périnéale : la méthode Pilates, le yoga

Ensuite, il est conseillé de préserver le tonus de son plancher pelvien en pratiquant, au quotidien, des exercices très simples de gymnastique périnéale. 

En parallèle de son activité, on peut aussi opter pour des cours de Pilates ou de yoga réputés pour améliorer la posture et muscler le périnée en douceur. 

Changer ses habitudes sportives

Enfin, si les problèmes persistent ou que le périnée est déjà bien fragilisé par une ou plusieurs grossesses, des problèmes de prostate, un embonpoint persistant ou encore la prise de certains médicaments, il n'est pas interdit de s'orienter vers un sport moins agressif comme la natation, la marche, le vélo ou encore le golf. 


En cas de doute, n'arrêtez pas brutalement toute activité et n'hésitez pas à en parler à votre médecin !

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre email
Veuillez saisir un message