PérinéeShop est élu premier dans la catégorie Paramédical au palmarès des meilleurs sites ecommerce

Vaginisme ? Vestibulite ? Qu'est-ce que c'est ?

24 Mars 2014 | par Périnée Shop | Vaginisme, Douleurs intimes

Vaginisme ? Vestibulite ? Qu'est-ce que c'est ?
À partir du moment où il est consenti, un rapport sexuel ne devrait en aucun cas faire souffrir physiquement. Pourtant, il arrive que certaines femmes éprouvent de vives douleurs au moment de l'acte, rendant celui-ci quasiment impossible, et ce, sans cause évidente. Dans ces cas précis, il y a de très fortes chances pour qu'elles présentent un vaginisme ou une vestibulite.

Des douleurs lors des rapports sexuels

Relativement fréquents, les troubles du vaginisme ou de la vestibulite n'en restent pas moins délicats à traiter car peu de personnes savent de quoi il s'agit exactement. Par ailleurs, bien souvent, les femmes atteintes ressentent une telle honte qu'elles préfèrent se murer dans le silence, tandis que leurs partenaires, confrontés à l'incompréhension et au doute, acceptent difficilement la situation. Et si le problème perdure, comme c'est fréquemment le cas, certains couples finissent même par imploser. 

Pourtant, la plupart du temps, il suffit d'une simple consultation chez un médecin ou un sexologue pour commencer à dédramatiser la situation. Mettre un nom sur le mal et en comprendre les mécanismes est en effet primordial. Il est plus facile d'envisager sereinement une prise en charge adaptée par la suite dans le but d'enfin accéder à une sexualité épanouie. 

Concrètement, si les deux troubles présentent certaines similitudes, comme la douleur qu'ils engendrent dès lors qu'il y a pénétration vaginale (acte sexuel, examen gynécologique, insertion d'un tampon hygiénique), chacun possède des caractéristiques propres qui permettent de les distinguer. 

La vestibulite vulvaire

En cas de vestibulite vulvaire, s'il peut y avoir pénétration, celle-ci donne immédiatement lieu à de vives démangeaisons, voire à des brûlures et de violents élancements. Automatiquement, les femmes adoptent un réflexe de défense et resserrent les muscles pelviens, gênant toute insertion.

Un examen précis permet d'observer que toute la zone vulvaire est alors inflammée. Une recherche approfondie doit mettre en évidence les raisons de cette inflammation, surtout si elle se déclare subitement, après des années sans aucun souci (problème infectieux, allergie, maladie dermatologique, pilule, hygiène de vie, etc.).

Le vaginisme

Concernant le vaginisme, le blocage est encore plus radical. En effet, la contraction des muscles pelviens (pubo-coccygiens) est telle, qu'elle empêche toute pénétration. Et si celle-ci est tout de même entreprise, elle se traduit immanquablement par d'insupportables douleurs qui, elles-mêmes, vont entretenir le blocage, même si l'intéressée éprouve du désir. Il s'agit donc d'un phénomène totalement incontrôlable, dont les causes peuvent être multiples (lubrification insuffisante, infection vaginale, mais aussi troubles psychologiques).

Quelle que soit la situation, une prise en charge est toujours indispensable, avec à la clé un programme d'exercices spécifiques avec un kinésithérapeute ou une sage-femme pour décontracter les muscles (rééducation périnéale manuelle ou à base de biofeedback), associé le plus souvent à des séances de psychothérapie, soit dans le but de traiter la cause du problème, soit pour intervenir sur ses effets.

Et les dilatateurs vaginaux ?

Parmi les solutions et les exercices pour soulager les femmes de ces troubles, les massages intimes avec un dilatateur est souvent utilisé. Il convient de débuter par le dilatateur le plus petit et au fil des séances ou des semaines, d'utiliser un diamètre plus grand. Le but est de travailler par des massages l'entrée vaginale ou la cavité pour distendre tout doucement cette zone au fil du temps et surtout soulager des douleurs. Ce travail pourra être fait en cabinet de sage-femme ou de kinésithérapeute, puis seule à la maison.

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre email
Veuillez saisir un message