L''intérêt de la rééducation périnéale chez l'homme

04 Septembre 2013 | par PérinéeShop | Le périnée chez l'homme

L'intéret de la rééducation périnéale masculineSi désormais on admet volontiers qu’une femme suive une rééducation périnéale parce qu’elle souffre d’incontinence urinaire, de douleurs pelviennes, ou d'une baisse de qualité de son plaisir sexuel, notamment après un accouchement, l’idée qu’un homme atteint de troubles identiques fasse de même n’est pas aussi évidente, tant certains tabous sont encore tenaces.

Pourtant, aux mêmes maux les mêmes remèdes. En effet, dans la mesure où les dysfonctionnements provoqués par un relâchement des muscles du périnée touchent les deux sexes sans distinction, si la rééducation périnéale s’avère bénéfique pour les unes, elle l’est tout autant pour les autres, avec à la clé, une qualité de vie retrouvée, grâce à un périnée qui peut de nouveau assurer sa fonction de soutien de la vessie, du rectum et des organes génitaux.

La rééducation périnéale masculine

Mais encore faut-il accepter d'évoquer sa situation sans honte à son médecin traitant, un kinésithérapeute, ou encore un urologue. Eux seuls sont à même de poser un diagnostic fiable et d'orienter leur patient vers la bonne forme de remédiation.

Et à ce titre, la rééducation périnéale masculine, à base notamment d'électrostimulation, est souvent la première option envisagée.

Utilisant une sonde anale reliée à un électrostimulateur pour retonifier l'ensemble du plancher pelvien, cette technique, parfaitement indolore, procède tout en douceur, et obtient de très bons résultats, à condition toutefois d’intervenir suffisamment tôt, sous peine d'être obligé d'envisager la solution chirurgicale.

Agir dès les premiers signes de faiblesse

Il est donc important d’être vigilant, surtout si l’on s’estime à risque, comme lors d’une prise de poids importante, ou d’un stress intense, mais aussi lorsque l’on approche de la cinquantaine, que l’on souffre de troubles de la prostate, que l'on est sujet aux gros efforts physiques, ou que l’on vient de subir une opération.

Dès l'apparition des premiers symptômes, il ne faut donc pas hésiter à consulter, d'autant plus que les séances de rééducation peuvent être prises en charge par la Sécurité Sociale.

Par ailleurs, si elles se déroulent généralement sous le contrôle d'un kinésithérapeute, une fois que l'on maîtrise le bon geste, elles peuvent aussi se faire à domicile, en toute intimité, ce qui est un atout supplémentaire pour retrouver plus rapidement confiance en soi.

Ajouter un commentaire

Veuillez saisir votre nom
Veuillez saisir votre email
Veuillez saisir un message

Retrouvez dans la boutique